AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
SALUT LES COPAINS ! LE FORUM EST OUVERT ! VIENDEZ !

Partagez|

capturer l'instant (fleur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 75
MessageSujet: capturer l'instant (fleur) Lun 4 Aoû - 10:07


Fleur elle avait dit, après être grimpée, ses longues jambes fines tout contre la banquette, son visage reflet dans l’horizon du rétroviseur. Une peau diaphane à l’aura brune, des lèvres rondes, un regard lointain.

Fleur elle avait dit, lorsque leurs premiers mots d’abord eurent lié leurs cœurs rebelles. Noir corbeau et blond soleil, mais les mêmes joues pâles, les mêmes opinions. Et puis ce quelque chose, dans l’atmosphère feutrée et close du taxi de Maud, ce quelque chose qui avait tout commencé.

Fleur elle avait dit, au moment où, probe regard et franches lèvres, elle avait proposé de la prendre en photo. De la prendre en photo, elle, Maud l’indifférente, Maud la sauvage, qui s’éclipsait toujours dans un éclat de cheveux – de l’immortaliser. Elle n’avait rien pourtant, rien que sa simplicité. Elle n’avait jamais aimé les artifices, leurs maquillages fastueux et faux ; elle n’avait même jamais pensé à les imiter.

Fleur elle avait dit, et son doux prénom, comme le rétroviseur tout à l’heure, reflétait sa beauté entière et pure, loin des masques refaits et surfaits de toutes ces femmes vaines. C’était tout cela qui l’avait mise en confiance, Maud – et même : qui l’avait attirée. Tout cela et l’envie qu’elle avait d’accepter pour connaître, car c’était inédit ; jamais le modèle de personne, l’idée d’être une muse même éphémère, ça lui plaisait. Et le plaisir était son seul amour.

Fleur elle avait dit, joignant à sa demande et à son nom une adresse, pour une première séance. Dans un sourire miroir de sa surprise et de sa joie, Maud répondait d’un acquiescement émerveillé ; elle souriait encore en reprenant la route.

Fleur elle avait dit, syllabe brève et sucrée, que Maud disait dans sa tête avec lenteur, et le prénom prenait un accent langoureux, une langueur heureuse. Quand elle le chuchotait, il éclatait sur sa langue, comme un bonbon acidulé et suave – comme une fleur éclot dans son parfum sensuel. Il était écrit là, et derrière lui la villa, l’endroit où elle avait sa vie, cette fleur, une vie inconnue encore et déjà fascinante.

Fleur elle avait dit, cette femme mystérieuse que Maud venait retrouver, ici à Beverly Hills, avec l’intuition que ce lieu, que ce milieu ne lui correspondait pas. La blonde laissa sa voiture, se présenta chez la photographe. Quelque chose d’une joyeuse impatience influait dans tout son corps. Elle n’avait pas trop su comment s’habiller, mais au moins elle avait délaissé ses vieux shorts filés et ses hauts larges. Une robe frivole la faisait féminine, et au cas où Fleur l’aurait voulue garçonne, elle avait, dans son sac, emmené les vêtements qu’elle enfilait pour travailler.

Fleur elle avait dit, et Maud l’attendait en cette fin d’après-midi, là devant chez elle après avoir sonné ; là devant chez elle, où elle l’emmènerait, où elle la guiderait.

_________________

guide-moi, plaisir,
sur les chemins de toutes mers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

capturer l'instant (fleur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#YACHTLIFE ~ SAVE WATER, DRINK CHAMPAGNE ! ::  :: Beverly Hills :: Résidences-