AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
SALUT LES COPAINS ! LE FORUM EST OUVERT ! VIENDEZ !

Partagez|

(M) BENJAMIN EIDEM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 75
MessageSujet: (M) BENJAMIN EIDEM Dim 27 Juil - 12:24

" tiago "
BENJAMIN EIDEM  #EPICFAIL
Prénom(s) tiago pour le scénario, mais ça reste libre Nom au choix Âge autour de vingt-cinq ans, un peu plus si vous voulez Date de Naissance au choix Lieu de Naissance au choix Nationalité au choix Origines au choix Job au choix, il faut simplement que ça reste cohérent avec le groupe Etudes au choix, pour que ce soit cohérent aussi avec le personnage Statut monétaire sur la paille Etat Civil célibataire Orientation Sexuelle hétérosexuel (ou bisexuel)
Tranquille, rêveur et nonchalant, doux, attaché et attachant, sensible. Il donne l’impression de planer complètement, mais il a souvent ce genre d’accès soudains et brûlants, fougueux et passionnés, où il disserte sur le monde avec un regard critique et engagé, plein de justesse et d’intelligence. D’une lucidité surprenante, quand on le croit d’abord naïf. Malgré ses airs de ne rien prendre au sérieux, de ne faire attention à rien, c’est un révolté ; de même il n’avouera jamais la facilité avec laquelle il s’attache, ni la vigueur avec laquelle une mélancolie solitaire le mange à l’heure de se quitter. Il aime les nouvelles expériences, mais reste toujours quelqu’un d’entier, fidèle à lui-même, à ses convictions, à ses amours.
L’histoire est assez libre. Je demande simplement trois petites choses :
- qu’elle soit cohérente avec son statut monétaire, soit qu’il ait toujours été pauvre, soit qu’il ait tout quitté (je le vois bien courir les rue comme un nomade, ressembler au Chris McCandless d’Into the Wild) ;
- qu’elle soit cohérente avec son côté rebelle et anti-société (il peut y avoir une raison précise à ce qu’il soit comme ça, mais pas forcément après tout) ;
- et, le plus important : il faut que Tiago soit un voyageur. Où que vous le fassiez naître et grandir, il est parti plus ou moins jeune, a voyagé plus ou moins loin et plus ou moins souvent, avec les moyens du bord. Et est arrivé il y a plus ou moins longtemps à Los Angeles (suffisamment, en tous cas, pour que le lien avec Maud ait pu s’établir).
LIEN AVEC MAUD ST JOHN
Qui se ressemble s’assemble, ils disent...
Deux rêveurs qui vivent du jour, aiment le plaisir: ils auraient dû planer ensemble, continuer ensemble de ne rien prendre au sérieux – et ne pas se prendre au sérieux eux-mêmes.

Qui se ressemble se transforme pour se détruire, ils devraient dire...
Car l’amour a changé la donne, pour eux.

Rencontrés puis leurs corps partagés, c’était d’abord charnel, comme bien souvent pour l’une et bien souvent pour l’autre. Une fois, deux fois, c’est devenu régulier. C’était fusionnel et fougueux ; si vite ils se sont mis à faire l’amour et à s’aimer, si vite ils se sont trouvés à dépendre l’un de l'autre. Si vite se mêler leur était nécessaire, vital.

Mais c’était bien trop fort, pour deux âmes libres et sans attache, d'être en couple, enchaînés soudain. Le meilleur moyen de se démolir.
Elle, elle haïssait les discours anticonformistes et trop parfaits du jeune homme; elle haïssait cette vie de baroudeur nourri au voyage, qu’il l’enjoignait sans cesse de connaître avec lui, lorsqu'il lui proposait de s'en aller ensemble. Elle le haïssait parce qu'elle, elle était lâche, elle n'osait pas partir. Elle le jalousie, d’avoir vu le monde et pris la route, d’être entier et fidèle à ses rêves ; elle le haïssait de la faire déborder d’admiration à son égard. Elle le haïssait de ce qu’il lui rappelait, par son courage à lui, ses travers à elle.
Lui, il haïssait la légèreté volage de Maud - légèreté qui amenait sans cesse celle-ci à aller voir ailleurs, à le tromper. Elle était un papillon aveugle qui se guide de ses sens, butine indifféremment toutes les fleurs, pour satisfaire son désir capricieux. Elle ne comprenait pas qu’elle lui brisait le cœur chaque fois, lorsqu’il devinait ce changement dans son corps, dans ses yeux mutins inconsciemment provocateurs. Lorsqu'il devinait qu’elle avait été voir ailleurs, encore, sans qu’elle le lui ait dit, sans qu’elle le lui ait caché. L'acceptation douloureuse du garçon n’avait d’abord fait qu’encourager Maud, mais... cette acceptation s’était éteinte. Remplacée par une folie jalouse et bestiale. Et Tiago ne se savait pas capable d’une telle violence, il culpabilisait de ses emportements ; il se détestait, misérable, de ce qu’il devenait près d’elle.

Tout ça parce qu’ils s'aimaient, s'aimaient à s'en pourrir.

Mieux valait se séparer, mieux valait tout arrêter.

_________________

guide-moi, plaisir,
sur les chemins de toutes mers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 75
MessageSujet: Re: (M) BENJAMIN EIDEM Dim 27 Juil - 12:28

Bonjour à toi qui me lis I love you
Voilà quelques précisions quant à ce scénario:

Avatar – j’aurais voulu proposer Dylan Rieder, mais puisqu’il est pris déjà... (après, si tu connais une tête dans son genre, parfaite pour le rôle, je serais heureuse que tu la proposes I love you ) j'avais pensé sinon, donc, à Benjamin Eidem, qui colle assez bien  j'aime aussi Jack O'connell et, en dernier recours, pourquoi pas Tom Barker, Charlie Winzar… James Franco, dans le genre, pourrait convenir, mais il est peut-être un peu vieux. Bref, c'est assez libre, il faut en discuter, mais le plus important c’est la façon dont tu vas te l’approprier et l’écrire  

Pseudo – libre aussi, selon les origines que tu as envie de lui donner par exemple. Fais-toi plaisir  

Lien – mon idée de base, c’était « une histoire d’amour à l’envers. » La relation commence un peu par la fin, puisqu’elle commence en rp avec une rupture (à jouer ou pas, on verra ensemble). Le fait est que comme, lorsqu’ils sont trop proches, leurs sentiments tiennent plus de la haine et d’un genre de dépendance malsaine, et font qu’ils se pourrissent l’un l’autre, la solution semble résider dans la séparation. Seulement ils ne peuvent pas se quitter si facilement. Alors j’imaginais que, même sans être officiellement ensemble, ils continueraient de se voir – d’abord rien n’aurait changé, ils auraient toujours leurs crises de jalousie et leurs amours violentes ; puis, petit à petit, très progressivement, ils s’éloigneraient (par exemple ils éviteraient de plus en plus le corps-à-corps charnel, au profit de moments où ils se parleraient sans plus se toucher, et de choses plus légères, douces, belles peut-être). Et cet éloignement permettrait à leur amour de s’épurer en quelque sorte, très lentement, de se dépouiller des horreurs engendrées par leur possessivité réciproque. Bien sûr il y aurait des rechutes, des retournements, tout ce que tu veux en fait I love you, mais c’est l’idée. Et alors qu’ils croiraient ne plus s’aimer, ils ne se seraient jamais aimés si bien. Tout ça est à discuter avec toi qui prendras le scénario, bien évidemment !

Présence et rp
– du moment que tu n’abandonnes pas le personnage après deux-trois réponses, tu fais comme tu sens. Bien sûr j’aimerais bien, comme tout le monde, plusieurs (au moins une, disons) réponses par semaine. Pour le rp en lui-même, j’aime bien les rps courts à moyens (autour de 200-300 voire 400 mots), j’aime bien les rps charnels, j’aime bien les styles (sans fautes) particuliers ou un peu poétiques et qui surprennent, mais je ne pense pas être très difficile I love you

Alors voilà, merci d'avoir lu jusqu'ici, et puis... viens ! parce qu’on sera bien bien bien bien bien 

_________________

guide-moi, plaisir,
sur les chemins de toutes mers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(M) BENJAMIN EIDEM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#YACHTLIFE ~ SAVE WATER, DRINK CHAMPAGNE ! ::  :: Future Followers-