AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
SALUT LES COPAINS ! LE FORUM EST OUVERT ! VIENDEZ !

Partagez|

meeting.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 380
MessageSujet: meeting. Mar 22 Juil - 2:25

meeting, with nils snow
À mes yeux, tout est prétexte au shopping. Le beau temps. Une migraine. Une dispute avec Devon. L'ennui. C'est l'activité que je pratique le plus souvent, avec le sport. Passer le seuil d'une grande enseigne comme Chanel ou Versace, et faire son marché. Les magasins de ce genre sont extrêmement bien présentés. Les sacs, les chaussures, les robes, les hauts. Tout attire mon regard et je ne ressors jamais sans quatre sachets au minimum. Mes virées sur Rodeo Drive sont légendaires. Lorsque les vendeuses me voient, le sourire leur monte jusqu'aux oreilles. Elles sont au petit soin avec moi. Les locaux qui accueillent les enseignes Chanel, Gucci et Saint Laurent m'appartiennent. Alors quand je m'y rends, je m'y sens chez moi. Comme je vous l'ai dit, à Beverly Hills, tout le monde me connait. Cet après-midi, l'envie m'a prise encore. Je me suis donc rendue à mon adresse préférée. Mon chauffeur m'y a conduite dans cette luxueuse voiture qu'est l'Audi A7 Sportback. Le véhicule s'arrête devant chez Yves Saint-Laurent. La marque a officiellement changé de nom, et je trouve cela ridicule. Quelle insulte au créateur que de supprimer son prénom. Il n'y a pas de Saint-Laurent sans Yves. Que l'économie Américaine se rassure, cela ne m'empêche pas d'acheter leur création. Et me voici, émergeant avec l'aide du chauffeur qui m'ouvre la porte. Je porte du Jonathan Simkhai. Un peu sombre pour l'été et sa rude chaleur, mais la résille est supportable. Et puis, la provocation de cet accoutrement chic vaut bien les légères sueurs qu'elle me provoque. Que la quête commence. Comme à chaque fois, on se précipite vers moi avec une coupe de champagne. « Madame Myers, quel plaisir de vous revoir, une coupe de champagne ? » Souriante et aimable, je tends la main pour me saisir du Moët, un délice. « Merci. » En me présentant le magasin de ses bras grands ouverts, la jeune femme me lance. « Je vous laisse regarder. » Immédiatement, je me dirige vers le rayon des sacs. Celui en cuir attire mon regard. Il est tout simplement magnifique. C'est décidé, je le prends. « S'il vous plaît ? » La vendeuse revient aussitôt que mon doigt se lève. « Celui-ci ? » « Celui-ci oui. » Elle le saisit et retourne à la caisse. « Je vous l'emballe. » Ensuite, il me faut des chaussures. En avant. Ces chefs-d'œuvre défilent sous mes yeux. Il m'en faut des blanches, et je les trouve enfin. Les sandales tribute, parfaite. Une fois de plus, on vient me les mettre dans un sac. Et je continue. C'est la saison des shorts, et mon corps parfait est encore plus désirable à l'intérieur. En cuir, comme le sac. Je le contemple, l'admire. Il me mettra bien en valeur. Mais peut-être me faudrait-il un avis masculin ? En attendant, je l'examine sous toutes ses coutures, en avalant le contenu de mon verre.

_________________
I want money, power and glory. I want money and all your power, all your glory. Alleluia, I wanna take you for all that you got. Alleluia, I'm gonna take them for all that they got.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 261
MessageSujet: Re: meeting. Ven 25 Juil - 8:54


et nils, il marche. sans but. sans conviction. il flâne dans les rues sans savoir où ses pieds le mèneront. c'est que nils s'ennuie. nils ne sait que faire de ces longues journées. l'ennui. tuant. mortel.  nils aurait pensé que la vie à Beverly Hills aurait été largement plus trépidante. plus exaltante que celle qu'il vit à l'heure actuelle. alors nils tente, tant bien que mal, de tuer le temps avant que lui ne le tue. alors nils, il marche. son regard se pose sur des vitrines, exposant les dernières créations des plus grands couturiers. nils n'a jamais aimé la mode. il n'a jamais eu aucun don pour s'habiller. son plus grand défaut, certainement, quand il est arrivé ici. s'en sortir avec un jean et un t-shirt de geek à beverly hills? cela relève de l'impossible. les apparences. il n'y a que cela qui compte ici. les gens s'intéressent bien plus à l'image que vous reflétez plutôt qu'à la personne qui se cache sous le masque. ils ne posent pas de questions, ces gens. tant que vous avez de l'argent. et nils en a. énormément. il s'est fondu dans la masse le petit rejeton. admirablement. il fait partie de la bande, dès à présent. et désormais, il arrive même à s'habiller correctement. enfin, si les vendeuses restent à côté de lui. nils s'arrête devant le magasin du créateur yves saint-laurent. il y avait commandé un costume trois pièces. noir. pour une partie de poker qui se tenait ce week-end. en compagnie de grands de la haute société. il se devait d'être présentable. et impeccable. aucun faux n'est permis. il entre donc. et se rend directement à la caisse. monsieur snow, quel plaisir de vous voir ici. je peux vous aider? la vendeuse se poste à ses côtés. sourire éclatant. cheveux retenus en une queue de cheval. tirée à quatre épingles. perchées sur ses hauts talons. une vue plus que ravissante pour vous accueillir. nils a toujours admiré leur faculté à retenir le nom de chacun de leur client. une tactique marketing, certainement. mais qui suffisait à mettre le joueur de poker en confiance. j'ai commandé un costume il y a quelques semaines. je venais voir si par miracle, il était arrivé. nils la regarde droit dans les yeux, ce sourire charmeur plaqué sur ses lèvres. il jurerait l'avoir vu ciller. et s'en délecte. je vais voir ça tout de suite. et pour vous faire patienter, voici une petite coupe de champagne. elle lui tend la dite coupe. en la prenant, il prend soin d'effleurer ses doigts fins. elle rougit. et s'en va. tout en la regardant rouler des hanches, nils porte le verre à sa bouche. y a pas à dire. ils savent être aux petits soins de leurs clients. parcourant du regard le magasin, il s'arrête instinctivement sur la silhouette gracieuse d'une blonde. nils mettrait sa main à couper. tess. il s'avance. à pas de loup. l'observe en train de contempler ce short en cuir sous toutes les coutures. arrivé derrière elle, il lui glisse d'une voix suave à l'oreille. je suis sûr qu'il sera encore plus beau quand tu l'auras essayé. et nils se défait légèrement de cette proximité. il prend une gorgée de bulles. ravi de cette rencontre fortuite, il arrive même à en oublier la vendeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 380
MessageSujet: Re: meeting. Mar 29 Juil - 18:49

meeting, with nils snow
Perdue dans mon analyse, je laisse mon esprit imaginer cet article sur mon corps. J'hésite. Pourquoi un short ? Et pourquoi pas une jupe. Et pourquoi ne pas tout changer ? Les chaussures, le sac. Je me perds dans mes spéculations lorsqu'une voix chaudement familière résonne à mon oreille. « Je suis sûr qu'il sera encore plus beau quand tu l'auras essayé. » Quel flateur. Je frissonne à l'écoute de ses paroles. Immédiatement je me retourne pour faire face à ce personnage enjôleur, un sourire amusé aux lèvres. « Nils Snow chez Yves Saint-Laurent, quelle agréable surprise. » C'est inattendu en effet. Mais néanmoins très amusant. Voilà maintenant cinq ans que je connais le jeune Snow. Je le considère comme étant mon ami particulier. Particulier oui. Car notre relation n'a pas son pareil dans Beverly Hills. Nous jouons beaucoup ensemble. Nous partageons des moments intimes. Il me distrait beaucoup et je dirais même qu'il en joue, de plus en plus. Nils se montre un peu trop charmeur avec moi ces derniers temps. Il ne m'aurait pas suivi jusqu'ici tout de même ? Non, ce n'est pas son genre. Tirer profit de la coïncidence, ça, c'est du Nils Snow tout cracher. « Tu as sous doute raison pour le short, mais pourquoi ne pas opter pour une mini-jupe ? » Je me remets alors en chasse, accompagnée de la vendeuse qui me suit comme un véritable petit toutou. Sous les yeux du jeune homme, je déambule dans mon ensemble envoutant, à travers les rayons pour me saisir des sandales à talon Jane, d'une blouse en Georgette de soie, d'une pochette en cuir matelassé et de la mini-jupe en cuir à finitions zippées. La tenue parfaite est constituée. « Je vais essayer cela finalement, merci. » Dis-je à l'employée de la boutique. Mon ami va devoir patienter avant de me voir. Il ne me faudra que quelques minutes. Une fois les vêtements enfilés, je sors de la cabine d'essayage. Le jeune Snow m'attend devant, à ma surprise, je lui demande donc son avis que je sais être honnête, et piquant. « Qu'en penses-tu, c'est assez charmeur à ton goût ? » À quel jeu joues-tu ? Me direz-vous, et bien je l'ignore. Je ne vois pas pourquoi je devrais me justifier. Je m'amuse, tout simplement. La séduction m'a toujours apporté une grande satisfaction. Quelle femme n'aime pas savoir qu'elle plaît à un bel homme ? Et je sais que je suis au goût de celui-ci.

_________________
I want money, power and glory. I want money and all your power, all your glory. Alleluia, I wanna take you for all that you got. Alleluia, I'm gonna take them for all that they got.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 261
MessageSujet: Re: meeting. Mar 12 Aoû - 13:33


Nils Snow chez Yves Saint-Laurent, quelle agréable surprise. et elle se retourne, arborant un sourire amusé qui n'est pas pour déplaire au jeune homme. elle ne lui échappe. cette étincelle de malice brillant dans ces yeux lui promettant qu'une fois encore elle sera complice de ce jeu interdit qu'il a délibérément lancé il y a de cela quelques temps. nils les a toujours aimées. les femmes. leur grâce. leurs sourires. leurs tendresses. leur corps qu'elles abandonnent si facilement au chasseur. naïvement. désespérément. nils a toujours aimé faire courir ses mains le long de leurs courbes voluptueuses, avide des plaisirs de la chair. les sentir siennes lorsque fougueusement leurs lèvres s'emparent des siennes. mais ce n'est pas tant le résultat qui fait le plus frémir le jeune homme. non. lui. il aime le jeu. la séduction. nils. tess. ils n'en sont encore qu'à ce stade trépidant où chacun cherche l'autre à tour de rôle. où le flirt n'a plus de limite. où l'issue est toute aussi fatale que libératrice. et tess enclenche cette mécanique dangereuse lorsque d'une voix faussement indifférente, elle ajoute tu as sous doute raison pour le short, mais pourquoi ne pas opter pour une mini-jupe ? nils arque un sourcil. le coin de ses lèvres se relève lentement. son regard, lourd de sous-entendu. lourd d'approbation. la belle n'attend guère sa réponse -la connaît-elle certainement en fin de compte- et se dirige d'un pas assuré vers la cabine d'essayage. le joueur de poker la suit, se délectant intérieurement de la tournure de la situation. il s'installe confortablement dans le fauteuil mis à disposition des clients. il porte la flûte à ses lèvres, distrait. le regard rivé vers cette cabine où la blonde sulfureuse s'est engouffrée il y a quelques instants. la robe qu'elle portait alors tombe nonchalamment sur le sol. comme un vulgaire fichu. et il sourit. sans s'en rendre compte certainement. s'imaginant la belle derrière le rideau. cette dernière ressort quelques secondes plus tard. qu'en penses-tu, c'est assez charmeur à ton goût ? belle. comme à son habitude, certes. mais il y a cette chose. cette fougue dans son expression. cette jupe qui révèle ses jambes galbées. cette blouse qui dévoile subtilement la perfection de sa poitrine. toutes ces choses qui la rendent si sexy. oui c'est le mot. sexy. nils joue distraitement avec le contenu de son verre de champagne. scrutant la belle sous tous les angles. charmeur? le mot est faible tess. enfin, il dépose son verre sur la table basse. d'un geste il se lève. personne ne pourrait résister. moi en premier. il s'approche. encore. un peu. lentement. à pas de loup. et enfin. il est face à elle. plongeant son regard dans le sien. brûlant. mais pour être franc. je n'aime pas trop les vêtements. je préfère de loin ce que ces tissus cachent si bien. et il sourit. enjôleur. séducteur. comme pour couronner ses dires, il fait glisser le bout de ses doigts le long du bras de la jeune femme. chastement. et une once de sensualité vient s'installer dans cette atmosphère déjà si pesante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
SELFIE
PROFIL

MessageSujet: Re: meeting.

Revenir en haut Aller en bas

meeting.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#YACHTLIFE ~ SAVE WATER, DRINK CHAMPAGNE ! ::  :: Beverly Hills :: Rodeo Drive-