AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
SALUT LES COPAINS ! LE FORUM EST OUVERT ! VIENDEZ !

Partagez|

“He told me he was used to getting what he wanted.” (clay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 52
MessageSujet: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Lun 21 Juil - 21:02

Dolores danse. Dolores la sulfureuse, la brune avec ses jolies fesses qui laisse couler la téquila le long de sa poitrine... Elle a pas mal bu avant et elle a avalé quelques trucs, elle ne le fait pas tous les soirs, mais parfois ça l'aide, ça la met comme en transe, elle ressent mieux la musique, ça la transcende totalement, elle se met même à apprécier ça des fois. Elle voit le regard suintant le désir de ces hommes assis autour d'elle dans des fauteuils confortables, ils sont là avec leur liasse de billets, prêts à lui donner tout ce qu'elle veut en l'échange d'un peu d'attention de sa part. Avec le temps, elle a compris comment ça marche. Elle danse, elle en repère un, celui qui a l'air d'être potentiellement le plus riche, elle lui envoie des regards pour capter son attention, elle lui donne l'impression de danser pour lui. Là sur la barre, elle se donne, s'accroche, tourne, grimpe, se cambre, glisse, avec une sensualité rare, une sensualité acquise avec l'expérience de la scène. L'expérience de cette foutue barre.
On lui lance des billets, parfois même on les lui glisse directement entre les derniers morceaux de vêtements qui lui reste. Ce sera son pourboire. Quand elle a terminé de danser elle se relève délicatement et disparait en coulisse. Le rideau se baisse. Retour à la réalité. Les filles à moitié nues cachées là... Certaines déjà entrain de discuter avec des clients, prêtes à les emmener dans une des salles vides... Dolores elle a déjà fait ça elle aussi, mais elle évite généralement, histoire de garder le peu d'estime pour elle même qu'elle possède encore. Mais ça arrive. Quand le client sait être convaincant. Elle rentre dans les vestiaires pour se changer. Elle regarde l'heure, compte ses pourboires, elle enfile un jean et un t-shirt. Quand elle a finit de travailler, ce n'est pas la même fille, elle ne se balade pas avec des vêtements trop affriolants. Elle connait le pouvoir de son corps. Elle range ses billets et puis elle sort des coulisses pour aller au bar, elle va prendre un dernier verre avant de partir. Elle s'installe, on la salue et sans attendre, la barmaid lui remplie un verre. Dolores lui adresse un sourire amicale avant de boire une gorgée. Quelqu'un prend place à côté d'elle au bar. Elle tourne la tête pour regarder et elle reconnaît ce type... Darling, quelque chose comme ça, il cherche des strip-teaseuses pour son anniversaire. Le voila devant elle. " Salut, " lui lâche-t-elle tout simplement, plus par politesse qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Mar 22 Juil - 19:15

Dolores. Il n'est même pas vraiment certain que ce soit son véritable prénom. C'est juste celui qu'elle a donné lors du pseudo entretien qu'il a organisé pour trouver des strip teaseuses pour son anniversaire. Son prénom et son lieu de travail, c'est à peu près tout ce qu'il sait d'elle. Ca ne lui suffit apparemment pas, sinon il ne serait pas là. Là, dans ce club de strip tease de Malibu. Il regarde autour de lui et trouve l'endroit plutôt pas mal. Il a vu pire, plus sordide, moins bien décoré. C'est le genre de lieu dans lequel il pourrait emmener son père pour son prochain enterrement de vie de garçon. Si jamais il décide de divorcer à nouveau et de trouver épouse numéro 6. Il s'approche du bar, commande son éternel whisky et demande si Dolores travaille ce soir. Elle vient de finir. Dommage. Il se laisse cinq minutes, le temps de terminer son verre et il ira l'attendre dehors, à la sortie. Elle ne s'est peut-être pas encore échappée. C'est devant une petite table, dans un fauteuil plutôt confortable qu'il s'assoit. Clay, il se sent bizarre depuis hier. Clay, il ne court après personne d'habitude. Il aime quand c'est facile, sans effort. Normalement, s'il avait voulu la sauter la Dolores, il aurait simplement attendu qu'elle vienne bosser à son anniversaire, il ne serait pas venu la chercher. Pourtant il est bien là. Elle lui a fait quelque chose. Il l'a vu et il a eu envie d'elle. Mais pas seulement. Il a eu envie de la connaître aussi. Fait plus rare, voire inédit. Elle n'a pas dit grand chose, elle n'a pas fait grand chose non plus pourtant. C'était juste ce qu'elle dégageait. Il se sent clairement con là, et il vaut mieux qu'il ne partage pas ce genre de pensées avec Wes, car ce dernier ne se gênerait pas pour se foutre ouvertement de sa gueule. Et il aurait raison. Une employée avec une poitrine incroyable vient lui faire la conversation et c'est poliment qu'il lui demande de passer son chemin. Il a bien fait. Elle est là. Dolores. Vêtue ordinairement mais elle arrive à rester loin de toute banalité. Elle s'installe au bar et c'est naturellement qu'il va s'asseoir à ses côtés. Clay lui adresse un sourire en guise de réponse à son salut puis jette un oeil à la scène qui se trouve proche d'eux. " Je t'ai ratée. " Il reporte son attention sur elle un instant, elle est vraiment canon. Vraiment. Ca le surprend presque. Pourtant, il en a vu des filles belles, bonnes aussi, sublimes également. Mais là, c'est autre chose. Il regarde son verre à elle, puis le sien à lui, et porte ce dernier à ses lèvres. Il n'est pas top ce whisky. " Tu voudrais qu'on aille déjeuner où demain midi ? "

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 52
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Mer 23 Juil - 11:13

Dolores a l'habitude du regard des hommes sur elle, elle a finit par en faire son métier mais pourtant, ça ne la rend pas plus à l'aise avec eux... Elle a tendance à croire qu'ils sont tous pareils, qu'ils ne s'intéressent qu'à son corps. Pourrait-elle les blâmer pour ça ? Pas vraiment puisqu'elle ne cherche pas à leur montrer quoi que ce soit d'autre. Elle ne leur en veut pas mais elle préfèrerait qu'ils ne fassent pas semblant de s'intéresser à elle.
Elle ignore ce que lui veut ce Clay Darling, il est là au comptoir et il lui dit qu'il l'a ratée, qu'il a raté son show, son spectacle, qu'il n'a pas pu la voir danser... Elle ne sait pas trop quoi lui répondre, elle jette un coup d'oeil vers la scène, c'est une de ses amies qui est actuellement entrain d'occuper l'espace, de se trémousser le long de la barre. Dolores repose les yeux sur Clay et boit une gorgée de son verre " Il fallait venir plus tôt... " répond-t-elle. Il lui demande si elle voudrait déjeuner avec lui demain midi, en fait, il ne lui demande pas vraiment son avis, plutôt l'endroit. Où ? Dolores arque un sourcil en le regardant, elle n'est pas sûre de comprendre. Elle n'apprécie pas vraiment qu'il parte du principe qu'elle déjeunera avec lui, comme si elle était à sa disposition et qu'elle allait lui répondre qu'il pouvait l'emmener n'importe où. Elle n'était pas de ce genre là. Sa vie dépendait déjà bien trop du bon vouloir des hommes pour qu'elle se laisse faire hors du travail et ce n'était pas parce qu'elle n'était qu'une vulgaire strip teaseuse qu'elle n'avait pas son mot à dire. Pour qui il se prenait à arriver là et à lui dire qu'ils déjeuneraient ensemble le lendemain ? Pour son mac ? Non vraiment, elle n'apprécie pas ce trop plein d'assurance, même si ça ne l'étonne qu'à moitié. " Parce qu'on déjeune ensemble demain midi ? " elle termine son verre et s'installe sur un des tabourets, c'est plus confortable, elle a besoin de s'asseoir un peu. Elle pose les yeux sur Clay et lui adresse un sourire, presque désolée " Quand on est poli on demande d'abord si la personne est disponible, on ne t'a jamais appris ça ? " elle détourne le regard pour observer son ami danser, elle passe une main dans sa longue chevelure qu'elle sépare délicatement pour pouvoir la tresser, ça la détend... " Tu t'es décidé pour ton anniversaire ? " lui demande-t-elle avec une certaine nonchalance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Mer 23 Juil - 21:39

Il aurait du venir plus tôt. Il acquiesce ses dires d'un faible signe de tête. Il aurait vraiment voulu voir ça. Il a eu un petit aperçu hier de ce dont elle est capable mais pouvoir la regarder danser dans un univers qu'elle connaît bien, ce doit être autre chose. Il n'en dit rien. Elle doit entendre suffisamment de types lui dire à quel point elle a un corps sublime et à quel point elle danse bien. Clay la regarde alors qu'il vient de lui demander où elle veut déjeuner. Il la regarde et il la trouve canon. La deuxième impression n'a rien de décevant. Il ne l'a pas idéalisée. Il comprend pourquoi son visage, son prénom, ses lèvres, sont restés coincés dans son esprit. Son corps aussi mais assise là, il ne peut pas vraiment l'observer. Il reporte son attention sur son verre. Sa réaction ne se fait pas attendre et il n'est pas tellement surpris. Il serait plus étonné si elle lui avait sourit et dit où elle voulait aller gentiment. Il ravale un sourire quand elle lui fait la leçon. On lui a certainement appris toutes les règles de politesse, oui. Plus que nécessaire même. Dolores montre du doigt un problème de disponibilité et pas son envie ou non de déjeuner avec lui. C'est déjà un point positif. A moins qu'elle fasse preuve de cette même courtoisie dont elle vient de lui parler. " Demain ou un autre jour, si tu préfères. " lâche-t-il, plutôt conciliant. Il lève un instant les yeux vers l'autre danseuse, pas tellement intéressé, puis les repose sur Dolores.  A y réfléchir, c'est peut-être son accent qui lui fait tant d'effet. Il doit avoir un faible pour ça. Ca expliquerait qu'il ait autant bavé devant sa belle-mère brésilienne. Est-ce qu'il s'est décidé pour son anniversaire ? Oui, le pré-tri fait par sa secrétaire a été concluant et toutes celles rappelées pour l'entretien en personne ont été convaincantes. " Oui. On devrait t'appeler dans la semaine pour les détails de tes horaires. " Il finit son verre. Ces détails-là il ne les connait pas vraiment. Il se contente de choisir et d'expliquer ce qu'il veut comme attractions. Le reste, sa secrétaire et l'agence s'en occupent. Il commande la même chose que Dolores, il en demande deux. Ce sera peut-être meilleur que son whisky. " Tu crois que je gagnerais combien si j'allais danser, moi ? " demande-t-il narquoisement, persuadé qu'un des vigiles de 2 mètres de haut viendrait le jeter du club avant même qu'il n'atteigne la scène.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 52
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Lun 28 Juil - 18:23

Demain ou un autre jour. Elle le fixe longuement sans réellement comprendre, comme si il venait de lui annoncer quelque chose qui n'a aucun sens pour elle, comme si il venait de s'adresser à elle dans une langue inconnue. Demain? Ou un autre jour ? Elle ne sait pas s'il fait preuve d'un excès de confiance ou si c'est autre chose. La prend-t-il pour acquise ou est-ce simplement une technique pour obtenir ce qu'il veut ? Est-ce un ordre ? Son ton et son air sont plutôt doux, pas vraiment le genre menaçant, elle en a vu des beaucoup plus entreprenants, mais quand même. Ça lui fait bizarre. La ptite Lola, lolita, elle n'a pas l'habitude qu'on l'invite à déjeuner. Elle change de sujet, plus ou moins, en fait c'est lié, elle se dit qu'il veut peut-être déjeuner pour lui annoncer qu'elle est prise, mais finalement non, puisqu'il lui dit comme ça qu'on l'appellera pour lui donner ses horaires. Elle se mord intérieurement la joue en le regardant et demande " Mais... Si on va m'appeler pourquoi tu veux que je déjeune avec toi ? " elle ne sait pas trop si la réponse va lui convenir et elle ne sait pas du tout à quoi s'attendre. Aurait-il une autre proposition à lui faire ? Ou bien pire... Peut-être a-t-il envie de faire connaissance avec elle. Non. C'est stupide. Un mec comme lui ça ne s'intéresse pas à une insignifiante petite strip teaseuse. Illégale en plus.
Clay commande à nouveau. Deux verres cette fois. Pour lui et pour elle. Ca, elle a l'habitude. Elle connait. C'est classique. Les hommes qui viennent généralement dans les clubs de strip-tease sont assez généreux. Prêt à lâcher beaucoup d'argent dans la boisson. Et d'autres trucs parfois. Des shows privés. Dolores elle se souvient d'un mec particulièrement généreux prêt à la payer 3 000$ juste pour la voir danser en tenue d'infirmière quinze petites minutes. Elle a accepté évidemment.
Distraitement, Dolores continue de regarder sa collègue à la barre et Clay finit par lui demander combien il gagnerait selon elle si il faisait la même chose. Un peu surprise, elle tourne la tête vers lui et le regarde de haut en bas avant de faire une moue. Elle hausse les épaules " Pas grand chose je pense... " lui répond-t-elle dans l'espoir de faire disparaître le sourire narquois qu'il a sur les lèvres " Et puis tu tiendrais pas quinze secondes sur la barre... Il en faut là... " et elle lui donne un coup dans le ventre pour accompagner ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Mar 29 Juil - 0:13

Il lui annonce qu'elle est prise pour son anniversaire, et il a comme un léger doute finalement. Est-ce vraiment une bonne idée ? Elle pourrait prendre peur face au Clay taré fêtant ses vingt-cinq ans. Trop tard. Si elle le côtoie, elle finira de toute façon par rencontrer son double défoncé. Plus tôt que tard, d'ailleurs. Ce n'est pas comme s'il se voyait tout changer pour elle. Il a beau avoir eu un véritable coup de foudre pour la brune incendiaire, il ne faut pas trop lui en demander. Il arrêtera ce genre de folies quand il aura des gosses à la maison. Ou il trouvera une bonne cachette qu'ils ne pourront atteindre et trouver. Mais ce n'est pas pour demain. Il est un peu étonné de la question qu'elle lui pose ensuite. Du ton employé surtout. Elle n'est plus moralisatrice, elle est juste surprise de sa demande. Sa proposition est pourtant explicite. Un resto, tous les deux, ça ne laisse pas place à beaucoup de possibilités. On ne l'emmène peut-être pas souvent déjeuner, on préfère l'emmener dans un hôtel. Il peut comprendre, lui aussi il l'embarquerait bien dans une chambre, là. Il la regarde. " On appelle ça un rendez-vous. On mange, on discute. Tu sais, on passera même un bon moment peut-être. " dit-il un peu moqueur au début, plus complice ensuite.
Il porte son nouveau verre à ses lèvres et fait une légère grimace à moitié convaincu. Ca se boit. Il regarde la barre et la danseuse, essayant de s'imaginer dessus. Il aurait l'air con, clairement. Il reporte son attention sur elle, alors qu'elle l'inspecte des pieds à la tête. Elle n'est pas certaine de son potentiel sur scène. Ils sont d'accord sur ce point au moins. Il ne tiendrait pas sur la barre, affirme-t-elle. Et il se prend un coup dans le ventre. C'est sa manière à elle de lui dire qu'il manque d'abdos. C'est ce qu'elle a l'air de penser. " Ho ! " laisse-t-il échapper de manière un peu exagérée, en réaction à cette violence inattendue. Cette familiarité ne le déplaît pas. " Ok, je travaillerai ça alors. " Il sourit faiblement puis reprend un peu de son verre. Il regarde autour, se demandant si les propriétaires des lieux pourraient être contre le fait qu'il discute gratuitement avec elle qui a fini sa soirée plutôt que d'en payer une autre pour une danse et quelques mots. Pour l'instant ça n'a pas l'air de déranger qui que ce soit. " C'est ton vrai prénom Dolores ? " Elle doit l'entendre souvent cette question. Mais il a envie de savoir. Elle mentira peut-être, si elle donne sa véritable identité à chaque fois qu'on le lui demande, à quoi bon avoir un pseudo en fin de compte...


_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 52
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Mer 30 Juil - 15:06

Dolores se sent un peu bizarre, c'est peut-être l'alcool, c'est peut-être lui, Clay Darling, qui la rend étrange... Il lui explique qu'il s'agit d'un rendez-vous, cette invitation à déjeuner, qu'ils pourront manger, boire et discuter et qu'ils passeront peut-être un bon moment. Elle ne sait pas vraiment comment le prendre. Un rendez-vous. Un rencard peut-être même ? Elle n'a pas vraiment l'habitude de ce genre de choses et ça la trouble un peu, elle ne sait pas si c'est une bonne idée d'accepter, qu'est-ce que ça pourrait lui apporter? Et lui ? Que cherche-t-il exactement à l'inviter elle ? Dolores la strip teaseuse ? Elle se demande s'il cherche à se foutre totalement d'elle, si il compte l'humilier... La brune pince doucement les lèvres en réfléchissant, peut-être qu'elle pourrait accepter, juste pour voir, ça ne l'engagerait en rien... Mais peut-être faudrait-il qu'elle commence à faire attention dés maintenant... Cela dit, ça fait bien longtemps qu'elle n'a pas eu droit à un vrai rendez-vous, elle se demande même si elle y a déjà eu droit cette année... Les hommes ne l'invitent pas à déjeuner non, ils l'invitent dans leur chambre, alors l'offre de Clay la tente. Elle se dit qu'elle le mérite, au fond. " Ok, on déjeune alors... Au Sunset. Ca te va ? Ils font les meilleurs calamars fris de... De Malibu. " pour l'instant, c'est l'un des seuls restaurants où elle va régulièrement manger, il est classe mais assez abordable, alors quand elle a de bons pourboires, elle va manger là bas. C'est à Malibu. De toute façon elle n'a pas les moyens d'aller déjeuner à Beverly Hills et même si elle aurait pu proposer à Clay de manger dans un grand restaurant ce n'est pas son genre. Elle ne se sentirait pas à l'aise au milieu de ' la haute '.
Lorsqu'il lui parle de monter sur scène, elle lui fait savoir qu'il n'a pas la musculature adéquate pour tenir sur la barre et il lui répond qu'il va travailler ça, il n'a pas l'air de vraiment aimer ce qu'il boit aux grimaces qu'il fait à chaque gorgée et Dolores sourit doucement en le regardant " Si tu trouves ça dégueu t'es pas obligé de le boire... Prend autre chose... " elle le regarde avec amusement et boit de son verre, elle, elle aime ça, c'est ce qu'elle prend tout le temps, c'est un peu amer, mais elle à l'habitude. Clay lui demande alors si Dolores est son vrai prénom et elle lève les yeux au ciel en se tournant vers lui " Oui c'est mon vrai prénom... Mais on m'appelle Lola en général... C'est plus court. " lui répond-t-elle en plongeant son regard dans le sien " On peut aller manger quelque chose maintenant? Si ça te dit. J'ai super envie d'un hamburger. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Mer 30 Juil - 21:01

Elle finit par accepter. Elle veut bien déjeuner avec lui. Et elle ne dit pas comme tu veux pour le lieu, elle veut aller au Sunset. Pourquoi pas ? Ils ont moins de chances d'y être interrompus par des connaissances à lui qui voudraient savoir qui elle est que s'ils allaient au Penthouse. Ils n'en sont pas encore aux présentations officielles... Il lui sourit, bien sûr que ça lui va. Meilleurs calamars ou non, d'ailleurs. " On se retrouve là-bas à 13h ? " dit-il en signe d'approbation et sur un ton qui ne ressemble pas vraiment à une question. Il faudra qu'il appelle demain matin pour réserver, ou il demandera à sa secrétaire, elle est vraiment douée pour avoir les meilleures tables. Il se demande souvent quel genre de faveurs elle propose en échange. Il détache ses yeux de Dolores. Il pourrait proposer d'aller la chercher chez elle mais elle était déjà méfiante à l'idée de manger avec lui alors il se dit que c'est sûrement plus simple ainsi, plutôt que de lui demander son adresse. Peut-être qu'ils partiront même de chez lui ensemble demain. Oui, on ne sait jamais. La nuit est jeune. Il peut rêver un peu, Clay. Ou non. Après tout, sans même parler de son métier, elles sont nombreuses les filles de son entourage qui ne jouent pas les difficiles.
Elle fait une remarque sur son verre et il lui sourit faiblement, amusé par cette autorisation qu'elle lui donne sans qu'elle ne soit vraiment nécessaire. Il se contentera de ça, la compagnie compense le verre. Il regarde la scène d'un oeil distrait alors qu'elle affirme que Dolores est son véritable prénom. C'est étrange pour une strip-teaseuse de ne pas avoir de pseudo. On l'appelle souvent Lola, ajoute-t-elle. C'est sympa, c'est doux. Mieux que Dollie en tout cas. Il la regarde. " Ok, Lola. Je suis Clay, j'ai pas vraiment eu l'occasion de me présenter hier. " La représentante de l'agence événementielle a pris les rennes hier et parlait de lui en tant que Mr Darling. Ca l'a fait sourire, c'est son père Mr Darling, pas lui. Puis, quelle idée de faire des manières devant des jeunes femmes conviées à un casting pareil. Elle lui propose d'aller manger quelque chose dès maintenant. Clay est agréablement surpris et il finit son verre douteux d'un trait. " Je sais où aller pour un bon burger. " Il se lève et attend qu'elle fasse de même. Il est plutôt content de quitter cet endroit. Non pas qu'il ne soit pas à l'aise dans un club de strip tease, il s'en fout un peu mais se retrouver ailleurs que sur le lieu de travail de la brune incendiaire lui paraît une bonne idée. " C'est pas loin, mais on y sera plus vite en voiture. " annonce-t-il un fois sortis en faisant un signe en direction de sa caisse garée tout près de l'entrée. Il s'installe place conducteur et démarre dès qu'elle est à l'intérieur. " J'y allais souvent avec ma soeur et ma mère avant qu'elles partent vivre à New York. " dit-il sur le ton de la confidence. " Maintenant j'y vais quand je suis un peu bourré après une sortie en boîte. " ajoute-t-il en lui souriant avant de reposer les yeux sur la route.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 52
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Sam 9 Aoû - 9:05

Clay Darling. Elle se demande vraiment ce qu'il lui veut. C'est assez étrange comme situation. Quelques jours plus tôt elle dansait devant lui, ou plutôt devant cette nana qu'il a engagé pour son anniversaire et qui se chargeait de choisir les danseuses... Les strip-teaseuses, qui seront présentes lors de cette grosse soirée. Et le voila maintenant là devant elle, dans le bar où elle travaille, à lui proposer de l'emmener déjeuner. Lola a finit par accepter, plus par curiosité que par réelle envie, elle est un peu sceptique, méfiante même, elle se demande ce que ça cache. Ils n'ont rien à voir l'un avec l'autre, elle ne sait même pas de quoi elle pourrait lui parler. Clay Darling, beau, riche, probablement cultivé et diplômé d'une grande université américaine... Dolores, elle assume plus ou moins ce qu'elle est, elle sait qu'elle n'a pas eu de chance, vraiment, et puis elle fait avec, mais quand même, elle se demande ce qu'elle pourrait faire avec lui. Elle se voit mal lui parler du boulot ou de sa vie. Il la jugerait probablement. Il propose de se retrouver au Sunset à 13h et elle hoche brièvement la tête. 13h, ça lui convient. Ils se présentent officiellement l'un à l'autre, il lui dit qu'il s'appelle Clay, comme si elle ne le savait pas déjà et elle lui accorde un léger sourire sans rien ajouter. Elle finit par lui proposer d'aller manger maintenant, elle a très envie d'un hamburger Dolores, après des heures à travailler, à alterner le service et la danse, elle a faim, et puis, le cadre sera plus propice à la discussion, si toutefois Clay Darling souhaite discuter avec elle. Elle se dit que si il voulait autre chose, du sexe, il s'y prendrait probablement autrement, ou peut-être pas. Peut⁻être ne sait-il pas comment ça fonctionne, il est jeune, alors peut-être qu'il pense qu'il faut passer par la gentillesse pour obtenir quoi que ce soit.. C'est presque mignon.
Ils sortent du bar et elle le suit, muette, jusqu'à sa voiture, il lui dit qu'il connait un bon endroit, que c'est plus rapide d'aller en voiture. Belle voiture. Elle monte côté passager et Clay démarre, il lui raconte que c'est un endroit où il allait avec sa soeur et sa mère, avant qu'elles ne partent. Dolores pose les yeux sur lui, elle l'observe quelques secondes et il finit par lui dire que maintenant il va là bas quand il est bourré. Il lui sourit. Elle le regarde, se mord l'intérieur de la joue en tournant les yeux sur la route. " Tu fais quoi dans la vie, Clay ? " elle lui demande vaguement en posant le regard sur la boîte à gant devant elle, elle a envie de l'ouvrir pour voir ce qu'il y a dedans. Elle pose son doigt sur l'espèce de loquet pour l'ouvrir mais elle n'appuie pas, elle garde son index dessus quelques secondes avant de l'enlever et de regarder par la vitre. " Il y aura du monde à ton anniversaire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Dim 10 Aoû - 22:52

Clay est du genre à être à l'aise en toutes circonstances et ça a du bon comme du mauvais. Les mains moites, la gorge serrée, il n'a pas connu ça depuis qu'il a récité une poésie apprise un peu trop vaguement devant sa maîtresse quand il avait huit ans. Même à la présentation de son mémoire, il y est allé sereinement. Ca fait de lui quelqu'un de familier avec à peu près tout le monde et en rendez-vous professionnel on le lui a reproché à quelques reprises. Il se contente de hausser les épaules, d'expliquer que le contrat est signé et que, par conséquent, son comportement ne devait pas être si gênant. Il agit ainsi car rien ne l'intéresse assez. Il n'y a rien qui le touche suffisamment. Au jour d'aujourd'hui, il faudrait qu'on kidnappe sa soeur pour qu'il commence à stresser. Rien n'a d'importance. Tragique. Pauvre petit, on le plaindrait presque... Il regarde un instant Dolores du coin de l'oeil, elle reste assez peu expansive. Ca se comprend, elle le connaît à peine, elle se méfie. Ca change des minettes qui rient sans discrétion à ses blagues douteuses. Ce qu'il fait dans la vie ? Au moins, il est sûr d'une chose, elle n'est pas allée googler son nom après le casting pour voir quel bon parti il est... Il baisse le son de la musique et la voit tripoter le loquet de la boite à gants, ça le fait sourire. Elle peut ouvrir, il n'y a rien de trop compromettant. Pas de flingue, Wes ou lui finirait par tuer quelqu'un sous l'emprise d'un truc louche, juste pour vérifier que ça fonctionne. Elle lui pose une autre question. Elle revient sur son anniversaire. C'est un bon moyen pour lui de changer de sujet. " Normalement, ouais. Tous les invités ne viendront pas mais avec ceux qui s'incrusteront, ça devrait donner une soirée assez vivante. " Il sourit en coin, il est un peu modeste avec ce choix d'adjectif. Il ignore la taille de la liste en réalité. Il a donné son téléphone perso à Kate et elle a fait la liste en conséquence. Il a juste souligné qu'il fallait oublier ce connard de Kurt, car Clay ne déteste personne à part ce type. Il est impatient de voir ce que ça va donner cette soirée. Quand on attend beaucoup d'une nuit, elle n'est pas à la hauteur, en général. C'est plutôt les délires spontanés qui sont vraiment géniaux, comme quand Wes et lui décident de partir à Tijuana sur un coup de tête alors qu'ils sont complètement déchirés. " Mon père est dans la production de films hollywoodiens. Comme son père avant lui en fait. J'avais envie de faire mon propre chemin sans vraiment m'éloigner d'eux, tu vois. Du coup, j'ai monté il y a peu une boîte de production de films pour adultes. " Autant être honnête après tout. Il l'imagine mal le juger pour ça. " Je suis pas un gros pervers, je te jure. " ajoute-t-il d'un ton amusé en la regardant brièvement. " On arrive. " dit-il en montrant d'un signe de tête le seul resto encore allumé à cette heure-ci. L'extérieur est assez modeste, très américain des années 50. Le genre de lieu où on se voit commander un burger et un milkshake mais pas autre chose. " Tu fais quoi de ton temps libre ? Genre, c'est quoi ta passion, Lola? "

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 52
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Dim 10 Aoû - 23:27

Une soirée assez vivante, dit-il, elle se demande de quoi ça à l'air... Lola, elle n'a jamais mis les pieds à une soirée mondaine, ce sera sa première fois et certes, elle fera partie des meubles, mais elle est quand même curieuse de voir à quoi ça ressemble. Elle est assez sûre qu'elle n'aimera pas ça, qu'il y aura beaucoup trop de drogues, trop d'alcool... Elle n'aime pas tout ça, elle connait l'envers du décor, elle qui a joué les mules pour pouvoir arriver aux Etats-Unis. Peut-être que Clay et ses amis ne sont même pas au courant de ce genre de pratique, peut-être qu'ils croient que la drogue leur arrive facilement entre les mains, que la seule chose que risque les dealeurs c'est d'aller en prison mais c'est souvent bien plus que ça... Alors oui, Dolores elle déteste tout ça, elle souhaite s'en éloigner au maximum parce qu'elle sait que c'est mauvais.
Changement de sujet, Clay lui explique que son père et son grand-père étaient dans la production de film, et que lui aussi du coup, il en a fait sa voie... Sauf qu'il s'est spécialisé dans le film pour adulte. Le porno. La brune hausse les sourcils en le regardant, tout de même assez surprise par cette révélation et elle finit par pouffer doucement de rire " Tu te moques de moi ? " pendant une seconde, elle se demande vraiment si il n'est pas entrain de se foutre de sa gueule mais il a l'air plutôt sincère, il lui dit qu'il n'est pas un gros pervers, il le jure même, et Dolores lève les yeux au ciel. Elle regarde par la vitre lorsqu'il lui dit qu'ils sont arrivés et elle peut voir l'enseigne d'un restaurant encore allumé. Clay se gare et ils sortent de la voiture pour entrer à l'intérieur du modeste établissement à la décoration très vintage. Ils s'installent à une table, sur des banquettes confortables et rouges. Elle s'assoit en face de lui, pose son sac à côté d'elle et hausse doucement les épaules lorsqu'il lui demande ce qu'elle aime faire de son temps libre... Elle ne sait pas vraiment quoi lui répondre, elle n'a pas les moyens d'avoir beaucoup de loisirs, les choses sont chères à Los Angeles. Elle passe doucement sa main dans ses cheveux pour les recoiffer en une tresse sur le côté, comme elle l'a fait au bar quelques minutes plus tôt, elle regarde dehors... Trifouiller ses cheveux ça la détend, c'est comme se ronger les ongles, c'est un espèce de tic nerveux qu'elle peut pas s'empêcher de faire. Elle regarde un instant dehors avant de reposer les yeux sur Clay " J'aime bien aller à la bibliothèque, celle de l'USC pas de l'UCLA... Et puis je fais du sport, j'aime bien aller courir... Puis j'ai pas trop le choix pour le moment, si je veux rester... mince.. Tu sais... " et désirable surtout. On a jamais vue de strip-teaseuse avec des bourrelets. Elle lui accorde un léger sourire puis la serveuse du restaurant les coupe pour leur demander ce qu'ils prennent. Dolores demande un cheeseburger et un jus de pomme. Elle remercie la dame avant que celle-ci ne s'éloigne et repose ses grands yeux noisettes sur Clay, elle le regarde longuement, penche un peu la tête, lui sourit un peu avant de faire mine de chercher un truc dans son sac. Son téléphone. Elle le pose sur la table. Sait-on jamais. " C'est sympa ici.... Pourquoi est-ce que ta soeur et ta mère sont parties à New-York ? C'est triste comme ville. Il fait trop froid là bas... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Lun 11 Aoû - 18:05

Dolores rit. Enfin. S'il avait su que parler de son job amènerait à une telle réaction, il en aurait parlé plus tôt. Elle ne croit pas qu'il est sérieux. Il pourrait lui expliquer à quel point ce milieu est lucratif, qu'il ne faut pas beaucoup de moyens pour faire un porno de qualité, contrairement aux blockbusters américains. Il pourrait aussi lui montrer que les vidéos sont surtout vendues dans les états soi-disant puritains. Ca, ça le fait sourire, Clay. L'hypocrisie des croyants rigides. Mais ce n'est pas nécessaire qu'il s'étende sur le sujet. Une autre fois, peut-être... Ils sortent de la voiture. Clay est plutôt de bonne humeur. Il adore cet endroit. C'est un peu cliché, les banquettes en cuir rouge, le jukebox, tout ça, mais il a de bons souvenirs ici. Puis, on dirait le resto dans Pulp Fiction, il trouvait ça cool quand il était plus jeune. Il s'assied et regarde Dolores. Il est ravi d'être avec elle, ravi qu'elle ne se soit pas échappée. Elle aurait pu, pourtant. Elle aime lire, ou du moins aller à la bibliothèque. Il n'a jamais mis un pied dans celle de l'USC, ce n'est pas surprenant : les bibliothèques ne sont pas exactement son endroit favori. Et puis, son père en a une assez impressionnante chez lui. Le sport, par contre, ça lui ressemble plus. Il sourit à sa remarque, elle se doit de rester mince. Oui, ça peut être utile dans son boulot. Clay n'a pas le temps de l'inviter à venir courir avec lui et c'est plutôt une bonne chose que la serveuse soit arrivée à cet instant-ci. Un déjeuner, une course.. des vacances aussi ? Il va un peu vite. Il regarde vaguement l'employée et commande un cheeseburger, lui aussi, et un coca. Il ajouterait bien un peu de whisky dans ce dernier. C'est l'heure. Il fait trop froid à New York, dit-elle. Il est d'accord. Pourquoi aller à NY quand on habite à LA ? Il n'a jamais vraiment compris le choix de Chloe. Il a une vision assez négative de la côte Est et de ses habitants. Pas elle. Il joue silencieusement avec son briquet. Un bic à trois dollars. Clay perd tout, il laisse tout traîner, à quoi bon avoir un Dupont en or blanc à son nom franchement ? " Oui, c'est ce que j'ai dit à ma soeur. Elle trouve que New York plus raffiné, tu vois. " Il ajoute ce second détail avec son ton narquois habituel et un faible sourire orne son visage. " Ma mère était actrice. Elle a eu une belle carrière au cinéma. Un peu courte, elle a arrêté quand elle est tombée enceinte de nous et elle a jamais réussi à ravoir des rôles qui l'intéressaient après ça. Donc, quand on a eu 15 ans, elle a décidé de tenter sa chance à Brodway. Et ma soeur a suivi. " Il s'appuie contre la banquette. Clay est un livre ouvert, il peut à peu près tout raconter sur lui et sa famille. " Et toi ? C'est quoi ton histoire ? Tu viens d'où au Mexique ? " Il n'est pas un expert mais il imagine que c'est bien de là-bas qu'elle vient.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 52
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Lun 11 Aoû - 19:11

New-York, plus raffiné. Dolores elle a pu aller à New-York l'année dernière, elle y est allée en train et en bus, c'était le moins cher qu'elle avait trouvé, une offre intéressante sur internet, elle avait mis des sous de côté pour pouvoir visiter un peu, ça lui a plu New-York, c'est impressionnant les gratte-ciels, tout ça, mais elle n'aimerait pas y vivre. Déjà car c'est bien trop loin de chez elle et que la petite Lola elle a besoin de se sentir encore assez proche de son pays, rester en Californie ça lui donne l'impression qu'elle n'est pas vraiment partie, et puis elle a besoin de soleil, elle aime le climat à Los Angeles, la plage, le sable chaud et l'ouverture d'esprit des gens qui va avec. Même si elle ne se sent pas totalement chez elle ici, elle préfère être là qu'ailleurs, et ça, ça n'a pas de prix comparé à la vie qu'elle menait avant dans sa petite ville du Mexique. Clay parle avec facilité, il doit être habitué et probablement d'un naturel assez ouvert. Forcément. Il produit des films pornos. Il lui raconte sans aucune difficulté son existence à priori paisible, sa mère actrice qui a décidé de se lancer à Broadway.. Comme ça, parce que les rôles qu'on lui proposait ne lui plaisait pas; Si facilement. Et sa soeur l'a suivi. Lui il est resté là, avec son père à priori vue que celui-ci produit des films, il reste sans doute à Hollywood où c'est une véritable religion. Le film. Le cinéma. Dolores le regarde, pas réellement impressionnée ni même passionnée par ce qu'il lui dit. Clay Darling et sa vie parfaite. Qu'est-ce qu'elle pourrait bien lui dire ? Qu'il a de la chance peut-être... Elle reste là à le regarder et elle est un peu prise de cours lorsqu'il la questionne, qu'il lui demande quelle est son histoire... Il veut savoir d'où elle vient.. Au Mexique. Elle hausse les sourcils, presque indignée par sa question, comme si le mot immigrée illégale était écrit sur son front ! Bon. Elle ne peut pas être totalement de mauvaise foi, elle est réellement mexicaine et elle soupçonne son accent de l'avoir trahi. Ou bien son bronzage. " Tous les étrangers avec un accent espagnol ne viennent pas du Mexique, tu sais... " souffle-t-elle en le défiant presque du regard. Elle hausse finalement les épaules, un fin sourire se dessinant progressivement sur ses lèvres " Bon... Je suis née à Guadalajara et c'est effectivement au Mexique, mais tu ne devrais quand même pas juger un livre à sa couverture. Clay Darling. Ou un porno à son titre... Si tu préfères... " elle le pointe du doigt vaguement en feintant un air accusateur. C'est une bonne façon d'esquiver un peu sa question, elle n'a pas vraiment envie de lui raconter sa vie. Elle s'étire, gagne du temps pour réfléchir à quoi lui dire... " Et puis bon, l'histoire habituelle, rien d'exceptionnel... " elle ment, le regarde pour donner un plus de crédibilité à ses mots mais elle a envie de se cacher. Parfois elle voudrait choisir quelqu'un dans la rue et l'obliger à écouter ce qu'elle a à dire. Elle trouve que la vie est injuste. Elle lui adresse un nouveau petit sourire et détourne le regard pour guêter l'arrivée de la serveuse. C'est encore trop tôt. " Tu es déjà allé au Mexique toi ? A part Tijuana. Ca ne compte pas Tijuana. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay) Lun 11 Aoû - 20:41

Avoir un accent espagnol ne signifie pas forcément qu'elle est mexicaine, lui explique-t-elle. C'est vrai mais elle fait plus mexicaine que chilienne par exemple... Il ne s'est pas trompé d'ailleurs. Guadalajara, il n'y a jamais mis les pieds. Il ne sait même pas où c'est. Il regardera sur son téléphone plus tard. Elle lui fait presque la morale, c'est déjà la deuxième fois ce soir. Il sourit faiblement. Dolores doit avoir du caractère, ça lui paraît clair. Tant mieux, ça change des sourires de façades et des rires forcés. Sa remarque n'avait rien de raciste selon lui. A la limite, il vaut mieux être mexicain qu'un péquenaud texan, franchement. Et puis, il ne juge pas sa "couverture" négativement, si Dolores était un bouquin, il achèterait tous les exemplaires de la libraire. " Les titres des pornos sont souvent très explicites tu sais. " dit-il avec un petit sourire malin accroché au visage. Le titre correspond généralement au contenu, il n'y a pas vraiment de rebondissements dans ce genre de films. L'histoire de Dolores n'est pas exceptionnelle. Du basique. Elle reste très vague, elle n'a pas l'intention d'être aussi bavarde que lui. Il n'insiste pas. Il aura le temps d'en apprendre plus, si tout se passe comme il le souhaite. Elle lui demande s'il est déjà allé au Mexique et n'oublie pas de préciser que Tijuana ne compte pas vraiment. Il sourit. Elle n'a pas tort. A Tijuana on croise presque plus de jeunes blancs-becs californiens que des natifs du pays. Ils ont tout de même la musique typique et la drogue, ça donne une bonne idée du Mexique, non ? On leur amène leurs boissons et il remercie la serveuse. " J'imagine que Cancùn ne compte pas non plus ? " Cancùn est une des villes parfaites pour des vacances au Soleil. C'est dans son top 10 des paradis pour riches. Ca ne reflète pas exactement la situation économique du Mexique non plus. Des plages de sables blancs, des bombasses dans des minis maillots, des cocktails et des boîtes de nuit. C'est assez sympa comme endroit. Dolores aurait certainement pu se faire de gros pourboires en étant barmaid ou même strip teaseuses là-bas. " Je suis allé à Mexico et voir la cité maya de Palenque avec le lycée, une fois. C'était cool comme voyage scolaire. " ajoute-t-il en versant le contenu de sa canette de coca dans son verre. Il en garde plutôt de bons souvenirs de ce périple. Il ne se rappelle pas tellement de ce qu'il a vu, mais plus des conneries faites avec ses potes, évidemment... Les professeurs étaient ravis de revenir à LA et de rendre les monstres à leurs parents. " Il y a des choses à voir à Guadalajara ?.. Ca te manque ? " Il boit un peu de son coca, en attendant le burger. Il ne sait pas s'il aurait envie de quitter la Californie un jour. Il y est bien. C'est chez lui. Il n'est pas forcément attaché à grand chose mais le peu de racines qu'il a se trouve ici. Tout quitter, ça ne doit pas être simple. Enfin, quand on a des millions, ça l'est déjà plus.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
SELFIE
PROFIL

MessageSujet: Re: “He told me he was used to getting what he wanted.” (clay)

Revenir en haut Aller en bas

“He told me he was used to getting what he wanted.” (clay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#YACHTLIFE ~ SAVE WATER, DRINK CHAMPAGNE ! ::  :: Malibu-