AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
SALUT LES COPAINS ! LE FORUM EST OUVERT ! VIENDEZ !

Partagez|

oh god, you know i'm not good. (emclay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 110
MessageSujet: oh god, you know i'm not good. (emclay) Sam 12 Juil - 17:29

ABERNATHY & DARLING

Descendant son allée bien trop grande, elle maudissait le ciel de porter des louboutins neuves. Sa robe beaucoup trop courte montrait tout l'étendu de ses longues jambes, elle essayait de la tirer alors que la bouteille de champagne glacée et  hors de prix touchait sa cuisse, lui provoquant des frissons. Elle ne savait pas ce qu'elle foutait là.  Il n'était peut-être même pas là. Tout ça parce que Wes, lui avait foutu un plan. Je ne peux pas ce soir, désolé. Mon cul, oui, il devait encore se vider les couilles dans une pouffiasse sans intérêt, jute pour se sentir puissant, et avoir l'impression d'être un alpha mâle. Les mecs et leur pénis. Irrécupérable. Elle qui s'était toute pouponnée pour sortir en boîte. Quoi qu'elle devait plus ressembler à une prostitué qu'à une fille respectable. On était vendredi soir, nom de dieu, elle ne pouvait pas rester à rien faire un vendredi soir. Et elle ne pouvait pas aller en club seule. Sa vie sociale s'effondrerait. Elle qui s'était toujours foutu de la gueule de ses connes qui venaient non-accompagnées. Des chagasses qui voulaient se faire troncher, oui. Elle n'en était pas arrivée là quand même. Non ? Elle et sa foutu mélancolie. Elle savait pertinemment que si elle restait seule chez elle, ce soir, elle allait encore déprimer, et finir par se noyer dans sa piscine.  Dieu existait, et lui avait fait avoir, un mec plus que potable comme voisin. Et vu les rumeurs qui circulaient sur lui, il ne la fouterait pas à la porte comme une malpropre. Enfin, elle l'espérait.  Elle arriva enfin devant sa porte d'entrée, et sonna. Elle étouffa un petit rire devant le potentiel humoristique de la situation. Elle, habillée comme la plus grosse des salopes, devant la porte d'un mec qu'elle connaissait presque pas, une bouteille et deux coupes à la main.  La porte s'ouvrit, et elle dit de la voix la plus charmeuse qu'elle avait. « Salut, je suis la voisine, Emrose. C'était pour te proposer un verre, j'ai amené le champagne. » C'était quand même plus rapide que d'aller en boîte.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Sam 12 Juil - 19:12

Vendredi soir. On ne passait pas un vendredi soir seul chez soi. Clay ne dérogeait pas à cette règle. Néanmoins il avait travaillé tard dans son nouveau studio de production. Il s'était lancé dans l'univers du porno parce qu'il trouvait ça récréatif et plutôt marrant, mais c'était malgré tout du travail. Ca faisait donc une petite demi-heure qu'il était rentré. Le temps de prendre une douche et d'enfiler un short et un polo, sa motivation s'était doucement évaporée. Il était pourtant d'un entrain à toute épreuve, surtout lorsque ça impliquait de l'alcool, de la coke, ses potes et des jolis culs. Il vérifia l'adresse sur son téléphone comme pour se donner un peu de courage, mais lança l'objet sur le canapé d'un geste las qui ne lui ressemblait pas. Il se laissait vingt minutes. Vingt minutes de tranquillité avant de redevenir l'être sociable et souriant qu'il était généralement. Il sortit de sa poche son paquet de clopes, la clé de sa Porsche et un petit sachet contenant la poudre blanche qu'il affectionnait tant. Il déposa tout sur sa table basse et allait s'asseoir sur un fauteuil quand la sonnette de la porte d'entrée retentit. Etrange. Avec un peu de chance c'était Wes, ou un autre, venu le forcer à sortir. Ou bien, sa nouvelle belle-mère venue lui sauter dessus. On pouvait bien rêver. Il ouvrit la porte et tomba nez-à-nez avec sa jeune voisine. Il la reluqua de haut en bas, elle et ses cheveux sauvages, elle et sa robe trop courte, elle et ses talons trop hauts, elle et son... champagne ? Un léger sourire amusé se dessina au coin de ses lèvres. Surprenant. Elle se présenta et il se décala pour la laisser entrer. Il savait qui elle était. Il se demanda un instant si c'était une nouvelle connerie de son meilleur pote. Il était certain que ce n'était pas une pute payée par ce con de Wes, c'était déjà pas mal. Et encore, ça ne l'aurait pas vraiment dérangé. « Si t'as le champagne alors... Entre Emrose. Je suis Clay. » Il ferma la porte derrière et la guida vers le salon. « Fais comme chez toi. » dit-il en lui présentant le canapé et tendant la main pour qu'elle lui donne la bouteille. Une fois que ce fut fait, il l'ouvrit. « Tu t'es habillée comme ça pour moi ou on t'a laissée en plan ? » demanda-t-il légèrement narquois tout en versant le liquide à bulles dans les flûtes qu'elle avait apportées.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 110
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Dim 13 Juil - 0:47

ABERNATHY & DARLING

Il était beau, elle ne pouvait pas dire le contraire. Avec ses cheveux mouillés, son air de séducteur à deux francs. Mais Emrose s'en contenterait. Philippine allait se marrer quand elle apprendrait ça. Mais bon, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, non ? Il la fit entrer, elle s'avança dans le hall, le laissant fermer la porte derrière elle. Elle lui sourit alors qu'elle lui tendait la bouteille. « Tu es gentleman, ou juste un profiteur de bon champagne. Avoue. » Elle jouait, comme une souris avec son repas. Le plus grand malheur de ce siècle n'était pas les guerres, les famines, ou autres atrocités, c'était l'ennuie. L'ennuie est tout ce qui nous pousse à faire des choses les plus folles. « Comme chez moi, dis-tu ? » Elle s'appuya alors sur son épaule pendant qu'il versait l'or liquide dans les coupes, et enleva ses escarpins vertigineux. Elle se retrouva pieds-nu, devant lui, une moue mutines sur le visage. Elle était bien plus petite que lui. Il la dépassait d'au moins une tête. Elle attrapa une coupe, la portant à ses lèvres. Dieu, qu'elle aimait le champagne. Rien ne valait cet élixir de vie. Rien n'avait le même goût que ça. C'était pour elle, un orgasme buccal. C'était sûrement cliché, la pauvre petite fille riche qui aimait le champagne. Mais pour contre balancer tout ça, elle détestait le caviar. Donc, on peut dire, qu'elle n'était pas si stéréotypé que ça, n'est-ce pas ? Elle avança dans la pièce, touchant un peu à tout. Telle une lionne dans la savane, arpentant son territoire. Elle allait tout faire pour le marquer. « Si je dis pour toi, tu me croirais pas, non ? » Joueuse. Charmeuse. Elle était qu'une gamine qui se la jouait femme fatal. Devant cette homme plus vieux qu'elle, elle ne pouvait s'en empêcher. Il était des plus délectables. Avec ses airs de bad boy sous acide. « J'admets on m'a laissé en plan. Wes et ses plans foireux, comme toujours. » Elle s'approcha du comptoir, et s'assit dessus, ses pieds se balançant dans le vide, sa robe remontant dangereusement. Douce image fantasmagorique. « Et toi, pourquoi es-tu bien seul en cette si belle soirée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Dim 13 Juil - 20:06

Elle se mouvait dans la pièce avec assurance et légèreté. Séductrice. Elle et sa moue enfantine. Allumeuse. Un sourire amusé vint éclairer le visage de Clay avant qu'il ne porte sa coupe à ses lèvres. Elle lui paraissait trop parfaite pour être vraie la gamine. Se pointer ainsi chez lui, comme ça, sans invitation, c'était presque trop facile. C'était peut-être ce qu'elle cherchait : la facilité. Elle s'ennuyait alors elle était venue toquer à la première porte s'offrant à elle. Ce n'était pas lui qui s'en plaindrait. Il n'avait même pas eu à se bouger jusqu'à la soirée pour qu'on vienne le distraire. Le divertissement était venu à lui. Emrose était venue à lui. Il la regardait s'approprier les lieux, sa flûte dans une main, l'autre dans sa poche. On l'avait laissée en plan. Wes l'avait laissée en plan. Clay le savait occupé ce soir. Elle monta sur le comptoir, offrant ainsi une vue imprenable sur la totalité de ses jambes. Il l'observa sans discrétion, juste un instant, avant de porter son attention sur le jardin et la piscine éclairés à travers la baie vitrée. Ca paraissait vraiment trop facile. Elle voulait savoir pourquoi, lui aussi, était seul. Ou peut-être pas. C'était certainement par pure politesse. Pour discuter. Il la regarda à nouveau avec un faible sourire collé au visage. " Je t'attendais. " lâcha-t-il en levant les yeux au ciel. Lui dire qu'il était sur le départ aurait été idiot. Elle serait partie ou, pire, elle aurait voulu l'accompagner. Il attrapa la bouteille de champagne et s'approcha d'elle. Clay se posa en face d'elle, elle était à sa taille, assise là. Il déposa ladite bouteille et sa coupe à ses cotés. Il détailla brièvement son visage, ses yeux clairs, sa bouche rose. Au même instant, il posa ses mains sur ses cuisses nues et les fit glisser sous ses genoux afin de décaler ses jambes vers la droite. Il rompit ensuite le contact, son faible sourire toujours présent, et se baissa pour ouvrir la porte du meuble sous le comptoir. " Je vais te faire goûter un truc. " Il sortit alors deux verres à shooters ainsi que trois bouteilles sans étiquette. Clay remplit habilement les deux petits verres près d'elle, le liquide final avait trois étages de couleurs différentes. " Si tu trouves ce qu'il y a dedans, t'as le droit d'utiliser la piscine. " annonça-t-il narquoisement. Il but le sien cul-sec. Le mélange était d'abord doux et sucré, puis fort en bouche.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 110
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Lun 14 Juil - 12:52

ABERNATHY & DARLING

Il la touchait, doucement, comme pour pas la brusquer, elle trouvait ça mignon, presque étrange pour un homme de son calibre. Elle le laissa faire, l'aidant même dans son mouvement pour la déplacer. « Comme si j'allais te croire. » Elle balança ses cheveux trop long en arrière. Elle détestait ses cheveux. Elle savait pas vraiment quand ça avait commencer. Mais elle rêvait de se la jouer Britney, et de tout se raser. Seulement comme tout d'intéressant dans sa vie, sa carrière ne lui permettrait pas. Et elle se voyait pas porter une perruque. Quelle horreur. Elle le vit sortir des bouteilles non-identifiées. Elle laissa échapper un petit rire, il était plein de surprise. Alors qu'il glissait le liquide dans deux verres, elle sortit son paquet de cigarette de son soutient-gorge, des Malboro menthe. Elle adorait cette sensation de fraîcheur quand la fumée s’introduisait délicatement dans sa bouche. Elle se tuait à petit feu, utilisant toutes les méthodes possibles de mort à retardement. Clay, la regardait comme si elle devait vraiment boire ce qu'il lui avait tendu. Il croyait quand même pas qu'elle allait jouer sans sourcilier ? Peut-être qu'au final, il l'avait bien cerné. D'un côté, elle était quand même apparu devant sa porte d'un coup. Il devait sûrement être sur le point de sortir. « Et si je perds, il se passe quoi ? »  Elle attrapa le verre délicatement, le sentant d'abord, une odeur âpre d'alcool émanait. Elle y posa les lèvres, sirotant doucement la chose. « Déjà y'a du Rhum. » Elle reconnaîtrait son goût partout, sûrement sa liqueur préférée après le champagne. « Du sucre liquide ? Peut-être ? » Elle n'en avait pas la moindre idée. On lui a toujours répété qu'elle avait un palais terrible. Quoi que souvent on lui disait ça après qu'elle osait emmètre l'idée qu'elle haïssait le caviar. « De l'orange, non ? » Elle bu le reste du verre cul sec, lui tendant. « Je suis pas sûr de moi, mais j'en veux bien un autre. » Elle alluma sa cigarette, et le regarda, d'un air étrange, un peu perplexe. Sa réputation n'était pas surfaite. Il était aussi charmeur, et manipulateur qu'on lui avait dit. Quelle agréable surprise.


_________________
KEEP YOUR LOVE LOCKDOWN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Lun 14 Juil - 14:59

Et si elle perdait ? Il sourit faiblement. Il n'en avait pas la moindre idée. " Tu verras. " lâcha-t-il, narquois. Ca lui était bien égal en réalité. Qu'elle perde ou qu'elle gagne. Lui avait déjà gagné. Il avait gagné parce qu'elle était là et qu'elle avait l'air suffisamment ennuyée par la vie pour le suivre dans ses petits jeux. Il n'y avait pas vraiment de perdant. Il serait plutôt étonné qu'elle arrive à identifier les trois liquides de toute façon. Mais si ce qu'on disait d'elle était vrai, elle s'y connaissait plutôt bien en alcool, alors il n'était pas à l'abri d'un sans faute. Il déposa le verre vide qu'il avait avalé d'une traite et la regarda faire. Elle prenait son temps. Du rhum. Du sucre, peut-être ? Il ne laissa rien paraître. Il ne voulait pas la guider. Et de l'orange. Elle n'était pas certaine mais le mélange lui avait plu apparemment. Il lui adressa un sourire amusé. " Deux sur trois, c'est pas si mal. On peut presque appeler ça une victoire. " Presque. Elle aurait eu libre accès à sa piscine dans tous les cas. Il en resta là, ne donnant pas plus de détails sur les ingrédients qu'elle avait découverts. Il n'avait pas l'intention de révéler sa recette. Ca n'avait aucune espèce d'importance à présent. Clay attrapa autoritairement mais sans précipitation l'intruse par la taille et la fit glisser le long du comptoir, son corps contre le sien. Une fois qu'elle toucha terre, il s'écarta à nouveau et lui mit la bouteille de champagne dans une main,  avant de prendre le reste et de se diriger sur la terrasse sans l'attendre. Il faisait chaud mais il trouvait ça agréable. Ca contrastait avec l'air climatisé de la demeure. Les lumières du jardin les éclairait un peu, mais pas tant. Il s'installa sur le canapé d'extérieur et refit deux nouveaux shots. Quand il leva le nez, elle était là, debout. Elle était belle quand même, avec son air de princesse déchue. Ca avait quelque chose de très adapté à leur monde. " De la musique. Tu as une préférence ? " demanda-t-il plus pour la tester que par véritable politesse.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 110
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Lun 14 Juil - 23:04

ABERNATHY & DARLING

Elle lécha ses lèvres, et le regarda assise sur son comptoir. « J'ai passé le test capitaine ? » Il la serra contre lui, elle se laissait porter. Par fainéantise, par manque d'affection, elle ne savait pas vraiment. Elle n'était qu'une gamine, un peu trop seul un soir, qui allait se jeter dans les bras du premier venu. Elle se rendit compte un instant, l'étendu de sa facilité, et n'eut comme réaction qu'une moue indifférente. Elle n'en était plus là, depuis bien longtemps. Elle le laissa faire le coq à lui montrer son jardin, et l'étendu de la beauté de sa propriété. S'il savait que sa villa était plus grande, il s'y croirait moins. Elle trouvait ça presque chou, qu'il essaye de la séduire alors qu'il n'en avait pertinemment pas besoin. « Françoise Hardy, il n'y pas d'amour heureux. » Elle balança d'une voix éloignée, ne laissant pas vraiment le choix. Elle perdait ses yeux dans le vide sombre du jardin, aspirait une taff de sa cigarette à peine entamée, comme si sa vie en dépendait. Mélancolie, mon amour, prends-moi dans tes bras chauds, que demain je puisse affronter le froid du monde. Elle avait d'un coup envie de pleurer. Sans savoir trop pourquoi. Alors, elle se retourna vers lui, et elle sourit. D'un sourire un peu cassé, un peu fragile, mais un sourire quand même.  Elle attrapa le shot et le bu cul sec. « Alors à quoi voulez-vous jouer maintenant, monsieur ? » Elle s'arbora d'une mou mutine, telle une vierge innocente.  

_________________
KEEP YOUR LOVE LOCKDOWN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Mar 15 Juil - 21:18

Françoise Hardy, suivi d'un titre certainement en français, ordonna-t-elle presque. Clay ne parlait pas français, beaucoup de gosses de riches en étaient capables, pas lui. C'était chic le français, distingué aussi, alors on l'apprenait. Mais ses parents n'en avaient pas vu l'utilité. Lui non plus. Il parlait espagnol, l'espagnol pratique pas le littéraire, ça lui servait à Tijuana ou a Cancùn. Il la regarda un instant, pas vraiment emballé par son choix de musique, sûrement parce que les chanteurs français avaient le don de le déprimer. Si on oubliait les nouveaux artistes à la Daft Punk évidemment. On aurait pu appeler ça un manque de raffinement. Peu lui importait. Il sortit son iPhone qui était relié au système HiFi de la maison et mit une de ses playlists au hasard. Pas fort, juste en fond sonore. Emrose but son shot et lui demanda à quoi il voulait jouer. Il ravala un sourire en voyant son air faussement candide, et finit son verre. Il reporta son attention sur elle et haussa faiblement les épaules. A quoi était-il censé jouer avec sa voisine si audacieusement vêtue ? Il y avait bien une réponse évidente à cette question. Un peu trop évidente peut-être. Même pour lui qui aimait bien quand les choses se faisaient sans effort. Alors, il se dit qu'il devrait attendre, quitte à ce qu'elle reprenne ses esprits et se casse avant que quoi que ce soit n'arrive. Elle n'avait pas l'air de vouloir s'asseoir, alors il se releva, cherchant quelque chose à faire. Il dura une paire de secondes ce silence et puis, finalement, Clay retrouva son air enjoué habituel. " Viens. " dit-il simplement en lui attrapant le poignet, et ensemble ils retournèrent à l'intérieur. Il la guida jusqu'à l'escalier qu'ils montèrent, passant alors devant un tas de photos de famille plus ou moins clichées : les Darling au ski dans les Alpes, les Darling à St Bart, Clay et Chloé enfants, Clay et Chloé plus vieux, puis ils traversèrent un couloir et une chambre, pour enfin atterrir sur un balcon. Arrivés au bord, il lui lâcha enfin le bras. De là, ils avaient une jolie vue sur les lumières de la ville mais également sur la piscine en contrebas. Il se tourna vers elle et lui adressa un léger sourire avant d'enlever son polo. " Tu sais nager ? " demanda-t-il, lui faisant ainsi comprendre qu'il avait l'intention de sauter directement dans le rectangle d'eau.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 110
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Mer 16 Juil - 10:13

ABERNATHY & DARLING

Elle n'avait jamais vraiment su parler français, sa mère n'en a jamais vu l'intérêt. Pourtant, elle aimait écouter ses chants, cette musique un peu étrange, très spécifique. Juste pour leurs paroles, leurs lyrics toute en finesse, et profondément délicats. Elle lisait des traductions, cherchant la signification de chaque mot, complétant peu à peu un vocabulaire rudimentaire. Le plus ironique dans tout ça, c'est qu'elle haïssait Paris. Cet endroit mondain où tous les riches se devaient d'aller pour faire classe. Peut-être qu'elle ne pouvait supporter la ville lumière car les mondanités lui foutaient la gerbe. Clay ne comprenait pas, peut-être parce qu'il était un homme, ou simplement qu'il n'était pas atteins de la maladie qui la rongeait. Il mit une chanson au pif, comme n'aillant que faire de son avis. Elle n'en fit aucune remarque, n'y prétend guère attention. Cette chanson résonnait déjà dans sa tête. Et quand il croit serrer son bonheur, il le broie. Sa vie est un étrange et douloureux divorce. Il n'y a pas d'amour heureux. Elle sourit, consciente de la situation gênante qu'elle avait crée. Presque fière. Il lui pris la main, l’emmenant encore une fois, dans toutes les pièces de la maison. Elle avait la terrible impression de n'être qu'une poupée de chiffon qu'on trimbale. Peut-être parce qu'elle sait que pour les autres elle n'était que ça. Une gamine trop gâté à qui on devrait donner des baffes pour qu'elle comprenne la chance qu'elle avait. Mais c'est ça, l'ignoble vérité, c'est qu'à force de n'avoir plus rien à désiré, on fini par s'emmerder. Et toutes ses crises, toutes ses phases, avait une simple explication, autre que ses problèmes relationnelles plus que probant, elle s'ennuyait. Elle s'ennuyait de tout, de la vie, de l'argent, et d'elle-même. Elle arriva enfin devant une piscine, celle dont il lui rabâchait les oreilles depuis vingt minutes. Si elle savait nager ? Elle ne se sentait libre que dans l'eau. Elle ne dit rien, s'arrêta juste, et enleva doucement sa robe, puis le reste rejoint le sol, sa peau nue frissonna au contacte de l'air. Elle grimpa sur la barrière, le regardant toujours. Elle se laissa tomber, la tête en arrière, le visage fixé sur le balcon. Le vent s'engouffrait dans ses cheveux, alors qu'elle faisait le saut de l'ange. Quand la surface froide, et dur de l'eau figé s'éclata contre son dos, elle n'eut qu'une réaction fermer les yeux, un peu plus fort. Elle se laissa pendre, ne cherchant pas d'elle-même à remonter à la surface, flottant à même le liquide. Elle resta sous l'eau, étouffée, une, deux minutes, laissant planer un instant le doute suffocant qu'elle ne remonterait pas, avant d'enfin, retourner à la surface. Elle atteignit le bord, et leva la tête. « Alors, tu sautes ? Je t'attends, moi. » Le temps d’apprendre à vivre il est déjà trop tard, que pleurent dans la nuit nos cœurs à l’unisson, ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson, ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson, ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare il n'y a pas d'amour heureux.   

_________________
KEEP YOUR LOVE LOCKDOWN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Mer 16 Juil - 14:59

Emrose n'était pas bavarde. Vraiment pas. Ni vraiment très énergique. Elle se laissait faire, se laissait toucher puis entraîner. Sans opposer de résistance, sans même ouvrir la bouche. Il ignorait si elle était toujours ainsi ou si ça lui était personnellement réservé pour ce soir. Ca n'avait que peu d'importance. Il ne la connaîtrait sûrement jamais assez pour le découvrir. Clay n'écoutait pas tellement les ragots, à part ceux qui le concernaient car ça l'amusait, mais il avait entendu parler d'elle. Parce que c'était sa voisine, parce qu'elle avait été sous le feu des projecteurs. Parce qu'elle avait tourné dans certains films produits par son père. Parce qu'épouses numéros trois et quatre aimaient parler de ce genre de choses. Il n'y avait pas vraiment prêté attention. Elle n'était peut-être pas la fille décrite dans les médias, sûrement pas d'ailleurs. Il lui demanda si elle savait nager, se doutant parfaitement qu'en bonne californienne ayant une piscine, c'était le cas. Elle se tut. Encore. Et elle se contenta d'ôter sa robe, et ses dessous aussi. Il la regarda faire, plutôt étonné, devant son manque de pudeur. Tant mieux, il ne s'en plaignait pas. Elle ne disait pas grand chose et ne faisait pas grand chose non plus mais ses quelques gestes étaient surprenants. Il n'était pas capable de dire où s'arrêtait le jeu et où se trouvait la véritable Emrose. Ailleurs. Nulle part. Clay resta là, alors qu'elle escalada la barrière et se laissait tomber. Il se pencha un peu, en entendant son corps toucher la surface de l'eau. Elle mit du temps à remonter; pas assez pour qu'il s'inquiète mais suffisamment pour qu'il se demande ce qu'elle faisait. Les bras accoudés au rebords, il attendait et, finalement, elle l'invita à la rejoindre. Short et chaussures enlevés, il monta sur le bord et sauta simplement. Clay était mieux dans les airs, c'était son élément. Le parapente, le saut en parachute, son brevet de pilote, tout n'était qu'une excuse pour se retrouver dans les airs. Ses pieds finirent par toucher le fond de la piscine et il poussa pour remonter. Emrose était toujours là, près du bord. Il vint à ses côtés puis se hissa hors de l'eau pour aller chercher la bouteille de champagne. Il en but, au goulot, sur le chemin du retour et la déposa sur le bord, avant de retourner à l'eau. Les silences gênaient rarement Clay, il était plutôt à l'aise en toutes circonstances, mais il était également connu pour sa facilité à converser avec tout le monde. Pas là. Peut-être à cause de sa journée de boulot qui avait altéré son entrain ordinaire. Ou peut-être à cause d'Emrose et de son comportement sibyllin. Le moment n'était pas aux mots, voilà tout. Il voulait la faire réagir, voir quand elle finirait par utiliser sa bouche, d'une manière ou d'une autre. Alors il s'approcha, à nouveau autoritaire, à peine en réalité. Il la retourna de façon à ce que son dos soit contre le liner de la piscine et se plaça devant elle. Il lui laissa une seconde, à la regarder, une seconde pour le repousser. Ca n'arriva pas. Se tenant au bord avec ses mains de part et d'autre du visage de sa voisine, il colla son torse contre sa peau nue tandis que ses lèvres venaient rencontrer les siennes.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 110
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Mer 16 Juil - 17:57

ABERNATHY & DARLING

L'eau froide voguait sur sa peau nue, elle se souvenait encore de ses week-ends avec son père à la mer. Quand il portait attention à elle, quand elle n'avait toujours pas eu une poitrine, et ses règles. Elle barbotait dans son maillot de bain rose, et ses couettes brunes, alors qu'il essayait de l'initier au plaisir étrange du surf sans qu'elle ne sache même nager. Elle avait ce sentiment de plénitude étrange, celui de retrouver son élément, d'avoir sa juste place. Et dans cette piscine d'un presque inconnu, elle s'y sentait comme chez elle. Pas qu'elle comptait y faire les vieux, que ça soit dans cette demeure ou avec lui. Elle connaissait Clay Darling, de loin, de réputation, mais assez pour savoir qu'une gamine dans son genre n'était là que pour se faire troncher. Surtout quand celle-ci sonnait à sa porte en robe moulante, ou quand elle sautait dans son étendu d'eau privé à poil. Il était parti un instant, ramenant son champagne, juste pour le plaisir de ses papilles. Sa compagnie l'ennuyait-elle tant que ça ? Ou son absence de discussion en cette belle soirée l'avait coupé net ? A vrai dire, elle s'en foutait, tant qu'elle, à la fin, elle avait ce qu'elle voulait, le reste lui était égale. C'est-à-dire, un orgasme et de l'occupation. C'était cru, c'était digne d'une salope, mais elle n'en avait que faire, elle avait touché le fond, il y a bien longtemps. Elle le sentit la retourner, alors qu'il la regardait comme un gamin devant une pâtisserie. Elle aimait ça, elle aimait ce sentiment de chaleur qui la prenait quand un homme l'observait comme ça. Il glissa ses mains sur sa tête la tenant doucement, délicatement, elle eut envie de rire. Il la touchait comme on touche une vierge. Comme un trésor, pourtant aujourd'hui, elle n'était plus qu'un objet cassé. Alors quand ses lèvres touchèrent les siennes, elle l'embrassa à son tour, enroulant ses jambes autours de sa taille, s'appuyant sur ses épaules, le collant plus encore autours d'elle. « Alors, Monsieur le pornographe, prêt à être acteur de ton propre film ? » Dit-elle en se dégageant un peu, juste à peine pour pouvoir articuler.  

_________________
KEEP YOUR LOVE LOCKDOWN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Mer 16 Juil - 21:36

Elle ne le repoussa pas. Au contraire. Elle répondait à son baiser et l'enlaçait même. C'était donc vraiment ça qu'elle était venue chercher. Un type pour la tringler. Elle aurait dû lui sauter dessus dès qu'il avait ouvert la porte. Elle aurait dû ôter le peu de tissu qui la couvrait dès qu'il l'avait invitée dans son salon. Ca leur aurait évité cette vingtaine de minutes de politesse sans intérêt. Il n'avait rien appris sur elle lors de ce laps de temps. Rien du tout. Elle était une inconnue, nue dans sa piscine, qu'il embrassait. Ca avait quelque chose d'excitant évidemment, de malsain également. Elle mit fin au baiser et il la regarda en détail, son visage était si près. Il n'essayait pas d'y lire quoi que ce fut, ce n'était pas son genre d'analyser les jeunes femmes à poil contre lui. Il y avait peu de monde qui était véritablement important à ses yeux et dont il pouvait supporter les lamentations. Emrose et lui n'en étaient pas là. Elle fit une allusion à son métier. Il l'avait déjà entendue celle-là, c'était facile. Non, il n'était pas prêt à être l'acteur de son propre film. Il s'était calmé, d'un coup. Ce n'était pas qu'elle n'était pas désirable, mais il était ennuyé. Lassé. Parce qu'elle avait beau avoir été une belle surprise, maintenant c'était du déjà-vu. La piscine, le champagne, la meuf faussement libérée. Alors contre toute attente, c'était Clay qui se reculait. Pas beaucoup, mais suffisamment pour qu'elle comprenne. Il déposa ses mains sur ses hanches pour décoller leurs deux corps. " Non. Pas vraiment. " dit-il plein d'honnêteté. Il la lâcha et se hissa hors de l'eau. Il resta assis au bord, les pieds dans l'eau, et but du champagne. " Tu veux de la coke ? J'en ai à l'intérieur, si tu veux. " proposa-t-il, en se relevant. Il en avait envie lui. Il était prêt à partager. Il ne pensa pas vraiment qu'elle pourrait se vexer de son refus. Il n'était rien pour elle, alors elle n'avait pas à se sentir mal. Ca lui paraissait logique. Il prit une serviette au passage sur une chaise longue et commença à se sécher. " Elle est propre. " Il pointa une seconde serviette, si elle décidait de sortir. Puis, il s'engouffra à l'intérieur, s'asseyant sur le canapé face à la table basse pour commencer à faire quelques lignes avec sa poudre blanche.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 110
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Jeu 17 Juil - 13:04

ABERNATHY & DARLING

Il la repoussa, elle aurait du s’offusquer, hurler, devenir hystérique comme à son habitude, seulement elle était abrutie par les cachetons qu'elle avait avalés. Peut-être pour ça, qu'elle était aussi docile depuis tout à l'heure. Elle se sentait tellement clichée. La mégalomanie humaine ne pouvait laisser les hommes se trouver simple, l'idée que nous sayons des êtres uniques nous empêchait d'admettre le fait d'être prévisible, et banale. Et bon dieu, que cette situation dégoulinait de banalité. Emrose haïssait ça. Elle n'était pas spécialement égocentrique, quoi qu'un peu plus que la plus part des gens, et elle n'admettrait jamais être quelqu'un de rudimentaire.  Elle vu son refus presque comme une bénédiction, car au fond, son ego était touché. Il arrêtait une histoire qui sonnait comme un film de série B, ou un mauvais film porno. Elle sortie de la piscine, enroulant son corps trop frêle dans la serviette, essorant ses cheveux devenue si foncée qu'ils étaient quasiment noirs à cause de l'eau. Et le suivit dans la maison, elle attrapa son paquet de clope sur le comptoir. « On a beau dire que je suis folle, mais Clay Darling, tu es bien pire que moi. »  Lui dit-elle d'une voix claire avant de le rejoindre sur le canapé. Il aligna six lignes, lui tendant le billet de cent dollars roulé. Elle se les enfila comme si elle avait fait ça toute sa vie, ce qui n'était dans les fait pas totalement faux. Elle releva la tête le regardant avant de prononcer dans un éclair de génie. « Tu veux que je te montre un truc cool ? » Elle n'attendit même pas sa réponse, et se leva d'un bond.  Sa serviette glissa, la laissant libre de ses mouvements. Elle s'élança alors. Elle n'avait pas fait ça depuis au moins un ou deux ans. Elle savait que son atterrissage allait être des plus bancales, mais elle en avait envie. Elle courra sur quelques centimètres avant de sauter dans l'air, faisant un salto plutôt haut, mais pas vraiment maîtrisé. Et quand elle arriva au sol, ses deux pieds encrée sur le parquet, elle sentit son équilibre chavirer, et ses jambes glisser, se retrouvant, nue, par terre, après une gamelle mémorable. Sa hanche la faisait souffrir, son poignet droit avait pris un choc aussi, et elle ne pouvait s'arrêter de rire. Une gamine, elle était une vraie gamine, s'amusant de sa  douleur, et de sa propre bêtise. Elle n'y pouvait rien, ça montait d'un coup, comme ça, sans qu'elle sache vraiment pourquoi, des idées étranges et farfelues lui passaient par le cerveau, et elle se devait d'en réalisé au moins la moitié.

_________________
KEEP YOUR LOVE LOCKDOWN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDER THE SPOTLIGHTS
SELFIE
avatar
PROFIL

#twits : 344
MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay) Dim 27 Juil - 23:28

Il était plus fou qu'elle, disait-elle. Elle avait une réputation bien établie dans ce domaine, pourtant. Ca lui décrocha un sourire. Au moins, elle n'était pas offusquée devant son refus, il n'aurait pas droit à une crise monumentale d'une femme blessée dans son ego démesuré, c'était déjà pas mal. Et oui, peut-être qu'il l'avait été sur le coup, un peu fou. S'écarter de sa voisine canon alors qu'elle était complètement nue, ce n'était pas exactement le définition de quelqu'un de sain. Mais son choix avait été fait et il ne le regrettait pas tellement. Il n'en avait plus envie, c'était tout. Il s'en mordrait peut-être les doigts demain matin au réveil. Une fois les lignes faites, il sortit un billet de cent de son portefeuille pour le rouler. Emrose s'était assise près de lui et il lui tendit le Benjamin Franklin. Il la regarda sniffer les rails les uns après les autres, il ne s'attendait pas à ce qu'elle en prenne autant. Il haussa les sourcils un instant, ce n'était probablement pas sa première fois mais, franchement, ça le ferait un peu chier qu'elle fasse une overdose dans son salon. Même lui et Wes n'en prenaient pas autant d'un coup. Il ne dit rien pourtant. Il aurait dû être un peu réactif et l'arrêter avant. Il reprit le billet et observa son sachet de coke bien entamé alors qu'elle lui demandait s'il voulait voir un truc cool. Il posa sur elle un regard mi-curieux, mi-amusé devant cette formulation bien enfantine. " J'imagine que oui. " lâcha-t-il, ignorant totalement ce qu'était cette chose cool qu'elle avait à lui montrer. Ses yeux la suivirent alors qu'elle se débarrassait de sa serviette, qu'elle courrait, qu'elle faisaient un salto mais surtout qu'elle retombait violemment sur le sol. " Merde Emrose. " C'était sorti tout seul sur un ton partagé entre l'inquiétude et le sermon. C'était associé à un bond de son canapé aussi. Il ne s'avança pourtant pas vers elle, entendant ses rires. Il fronça le nez, un peu perplexe, devant cette situation inédite. Il n'était pas certain de ce qu'il devait faire, ni de ce qu'il voulait faire en réalité. Clay regarda brièvement sa poudre blanche, non, il n'allait pas immédiatement pouvoir y goûter apparemment. Il attrapa la serviette qu'elle avait précédemment délaissé et s'approcha d'elle alors que son rire s'atténuait doucement. Au vu du bruit sourd qui avait résonné à son atterrissage elle avait forcément mal, il le savait. Peut-être pas trop, grâce à l'alcool et à la drogue, mais mal quand même. Il posa la serviette sur les épaules de la jeune femme. Jeune fille même. Plus il avançait dans la soirée, plus il se rendait compte de sa jeunesse. " T'as du te faire mal non ? Tu peux te relever ? " Il se plaça à côté d'elle, accroupi.

_________________
"You look like the type of people who would criticize a misspelling in a suicide note."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
SELFIE
PROFIL

MessageSujet: Re: oh god, you know i'm not good. (emclay)

Revenir en haut Aller en bas

oh god, you know i'm not good. (emclay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#YACHTLIFE ~ SAVE WATER, DRINK CHAMPAGNE ! ::  :: Beverly Hills :: Résidences-